1 décembre 2008

Recette pour fille parfaite à la vanille


" Tu ne seras jamais parfaite ... "




ou comment une petite phrase anodine
avec ses cinq mots peut changer le cours d'une vie !

Des décennies plus tard, cette phrase me hante
et je me demande si tous mes efforts quotidiens
depuis tant de temps ne servent qu'à prouver le contraire.
Savoir tout faire et en même temps, partout où je sois
sans trouver le repos et parfois jusqu'à l'épuisement.
Oui, mais si personne ne sait que je suis devenue "parfaite"
et particulièrement l'être disant,
à quoi cela peut il bien servir ?
Rien ne m'arrête.
Je rentre en culinothérapie ... en espace public!

Cette recette de blanquette de veau à la vanille,

tu vois " I can do it "
Alors cuisinons à quatre mains, en quatre temps !
le passé, le présent, le futur et le plus-que-parfait ...

pour effacer le temps perdu et ne pas laisser s'échapper celui qui reste.




1 kg de viande de veau pour blanquette
4 carottes de taille moyenne
2 petites branches de céleri pris dans le cœur
15 oignons nouveaux ou grelots
200 g de champignons de paris
2 feuilles de laurier
3 brins de thym
2 clous de girofle + 1/2 oignon émincé
dans une pochette à thé
3 x10 g de beurre +1/2 càs d'huile d'olive
eau
sel


pour la sauce :
40 g de beurre doux
35 g de farine blanche
2 jaunes d'œufs
100 ml de crème liquide
1 bâton de vanille de Madagascar ou Tahiti



1-Préparer les légumes
Peler les carottes et les tailler en 4
puis en bâtonnets
Laisser les branches de céleri telle quelle
Couper les champignons en 4
les faire cuire dans 10 gr de beurre à la poêle
sans trop les bouger, ni les couvrir
pour éviter la déperdition de l'eau de végétation
saler, poivrer et réserver
Enlever la première pelure des oignons
raccourcir les tiges
Fondre 10 g de beurre dans une casserole
Mettre les oignons avec un petit fond d'eau
saler et couvrir
cuire environ 10 minutes, réserver.



2-Cuire la viande
Dans une sauteuse, fondre les 10 g de beurre avec l'huile
Verser le veau coupé en morceaux de 4 cm
Faire revenir sans brunir
Verser les carottes en bâtonnets, les branches de céleri
le thym et les feuilles de laurier
la pochette à thé avec le demi oignon et les clous de girofle
Mouiller à hauteur des aliments
Porter à ébullition
Couvrir, baisser le feu à petits bouillons
cuire 1 heure
Saler et continuer la cuisson 30 à 40 minutes, couvercle fermé
Égoutter au dessus d'un saladier pour récupérer le bouillon parfumé
Enlever les tiges de céleri, les aromates et la pochette à thé
réserver la viande et les légumes
Filtrer le bouillon si nécessaire.



3-La magie de la sauce
Fendre la gousse de vanille en deux
Récuperer les graines
Remettre le bouillon dans une casserole
Plonger les graines de vanille dedans ainsi que la gousse
Laisser infuser 10 minutes environ, feu moyen
Saler si nécessaire.

*
Préparer un roux, dans une sauteuse
avec les 40 g de beurre et la farine
à feu doux en rajoutant régulièrement
des petites louches du bouillon à la vanille.
Ne pas cesser de remuer.
"Cuire" environ 20 minutes
Dans un bol, fouetter 2 jaunes d'oeufs avec 100 ml de crème liquide
Rajouter 2 càs du roux dedans pour le diluer
Verser le tout dans la sauteuse du roux
Bien mélanger en portant le feu à vif
Laisser l'ébullition se faire pendant 3 à 4 minutes
pour épaissir la sauce.



4-C'est enfin prêt
Réunir la viande avec tous ses légumes,
champignons et oignons compris
Verser l'adorable sauce onctueuse à la vanille
Remettre en température
Servir avec du riz blanc légèrement mouillé par un peu de bouillon.





Me voila (enfin ) une femme parfaite !



Remerciements à Cuisine campagne pour la recette de base
et Guy Martin pour le petit plus à la Vanille .




Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

Mirabellecuisine a dit…

Je connais si bien ce sentiment de ne jamais être à la hauteur! la vanille, petite touche qui sublime le tout...

Caroline a dit…

Comment ne pas succomber à -cette fille à - la vanille surtout quand on raffole déjà de la blanquette??
;-D

Elo a dit…

Hum ! voilà une belle recette, bien appétissante !

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un plat fort gôuteux! Quel régal!

Bises,

Rosa

Tiuscha a dit…

Mais tu es plus que parfaite, tu es sincère, tu es toi ! Et l'idée (pas de toi OK, mais quand même... et merci de la partager) de la vanille me séduite totalement !

Valentine a dit…

Une toute autre recette que la mienne, mais bien gourmande et séduisante pour la fille à la vanille, pas toujours parfaite non plus, que je suis aussi.
Mais méfions nous de la perfection, il parraît qu'on s'en lasse, qu'elle conduit à l'ennui.

7tourvercors a dit…

Comme j'aimerais y goûter !

Le problème c'est que la blanquette c'est LE plat de ma mère. J'ai dépassé le stade je-ne-peux-pas-le faire ... Mais pourrais-je dépasser celui du j'en-fais-une-variante...

Ah on a des problèmes métaphysiques hein !

LILIBOX a dit…

@7TV ne dit on pas qu'il est bon de transgresser, notamment l'autorité parentale !

@Valentine la perfection est une utopie mais certains mots peuvent modifier le petit cours de ta vie inconsciemment ...jusqu'au jour où tu fais enfin le lien et ...tu respires !

b comme bon a dit…

Je confirme le petit goût de vanille accompagne très bien la blanquette !

Elo a dit…

Tu es tagué(e) !!! J'ai sélectionné ta recette !!!

Laurent [aka Kitchen Chick] a dit…

Tiens, une blanquette, une fille parfette... Une "suédoise" blonde aux yeux clairs ? Moi je dis que la perfection me lasse, qu'elle n'a rien de sage, ni de vivant. Et après la perfection, il y a quoi ? Je n'ai jamais trop aimé les règles de grammaire... Les règles sont faites pour être bousculées, comme les poèmes dada du siècle dernier...

Bises, ma Lili !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...