11 novembre 2009

Nomiya, le restaurant particulier

Ferez vous partie des 8759 privilégiés
qui auront le plaisir de déjeuner ou diner
face à la Tour Eiffel
cette année ?





12 personnes par repas sont "admises" au Nomiya
restaurant éphémère en une table d'hôtes, unique,
en place depuis cet été jusqu'en Juillet 2010
installé sur le toit du Palais de Tokyo
dirigé par Gilles Stassart.
Chef autodidacte, créatif, décomplexé.
et impliqué dans le happening artistico-foodeux!







Imaginez vous dans ce drôle de caisson d'acier et verre
surplombant Paris et ses monuments,
éclairé par des leds et des lumières violettes
confortablement installé dans un univers design et épuré
donnant sur une cuisine en ilot central,
où le chef et son second cuisinent pour vous
le temps des amuses-bouches et de la coupe de champagne.
(Moet & Chandon -Impérial)

Vous commencez à faire connaissance doucement
avec vos compagnons de table,
une crème de lentille & boutargue-œuf de saumon dans la bouche,
Espuma de foie gras & œufs de harengs
en cuillère,
puis vous tentez un timide "vous venez d'où",
en vous exclamant sur la finesse de ce
foie gras chaud sur kaki frais.







Mais bientôt un joyeux brouhaha s'installe,
on s'échange les bonnes adresses de cavistes, de fromagers,
les cartes de visites volent au travers de la table.
Sur la table, le maitre d'hôtel sert les assiettes de
Velouté de panais,
quenelle de crème aux œufs de poissons volants,
julienne de granny
et sa fine pétale de Bellota.


Le vin blanc Robert Skalli,Viognier, 2007
vous transporte dans le Sud,
dans une gorgée onctueuse et aromatique.

Il fait bon vivre à Paris
quand votre visage s'illumine des feux petillants
de la Tour Eiffel, à l'heure dite.
L'atmosphère est bon enfant et douce,
l'alchimie sociale a opéré.

Vous intriguez vos voisins de table avec votre blog culinaire.
L'éternelle question revient "pourquoi, quel but"
Dans un sourire, on dit que c'est un gentil hobby ...







L'osso-buco de veau, navets boule d'or
sur polenta crémeuse aux Kumquats confits,
et son endive braisée au Picon ne fera pas l'unanimité ,
mais moi je suis ravie ! (pas de photo)
Pic Saint Loup, Mas Foulaquier, le Petit Duc
rouge, 100% grenache, pas assez aéré,
trop calcaire voire râpeux.
Je passe.

Petit quizz impromptu du chef avant le dessert...
Devinez les ingrédients de cet intermède avant le dessert.
Les regards s'interrogent, les papilles s'affolent.
Camembert rôti et son voile de chocolat noir sur tartine grillée!
Osé et insolent j'adore!

L'heure du dessert a sonné avec
une explosion de mandarine fraiche en coque de chocolat
Bavarois d'agrumes sur tuile, et sa poudre d'écorce d'orange.



Il est bientôt le moment de redescendre sur Terre ...
Un grand merci au maitre d'hôtel efficace, chaleureux et convivial
qui a su nous mettre à l'aise et nous faire sentir partie prenante,
de l'œuvre ... d'art!



Pour voir mon autre article sur le Nomiya et son atelier de cuisine,
ainsi que les modalités pratiques, Clic
Pour voir d'autres photos de jour et des plats, Ici







Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

Foodie Froggy a dit…

Quelle belle soirée, j'ai adoré !

LILIBOX a dit…

Magique !
J'attends ton billet avec impatience.
On refait cela quand tu veux!

Alice Merveilles a dit…

Ah voilà... Grâce à toi je sais ce que je fais le 24 décembre !! ça va être trop génial !!!

LILIBOX a dit…

Réservation obligatoire, mais que l'on peut faire que d"un mois à l'autre et pas plus!
Il faut aussi compter sur les annulations impromptues le jour même, pour essayer d'avoir une place.
Ne pas se décourager et être persévérant sur leur site internet!

joelle a.k.a auntie jo a dit…

j'ai eu la chance d'y déjeuner 2 fois! ce fut magique! mais la nuit encore plus je pense! bise

Philo a dit…

C'est vraiment super aussi de nuit. Tes photos rendent vraiment bien.

Tiuscha a dit…

Une découverte pour moi ! ET tu es si convaincante, sous le charme on dirait... Le camembert au chocolat est une VRAIE curiosité !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...