11 octobre 2010

EAT BUZZ chez SATURNE à Paris


A force de lire des articles sur ce nouveau restaurant
ouvert seulement depuis le 14 Septembre,
je suis allée vérifier sur place les louanges chantées par le Eat Buzz!

Je vous prends par la main, direction le quartier de la Bourse,
vibrant la semaine et mort le weekend.

Jolie façade moderne, dans le mouv'.
On rentre par la partie Bistro ou l'on peut déjeuner rapidement
d'un plat à 10 euros et d'un verre de vin.

L'endroit contemporain ressemble à un loft
avec du mobilier en chêne clair, un parquet d'allure scandinave,
des chaises au design sobre, des banquettes anthracite
et le clou de la salle, une verrière sur cour, lumineuse et imposante.

La porcelaine sans ostentation est accompagnée par des couteaux
signés Emmanuel Chavassieux, coutelier à Thiers et estampillés du nom du restaurant.





La cuisine ouverte, toute en inox, est précédée d'un bar
où les solitaires peuvent se restaurer sur des chaises hautes, dos à la salle.
Swen Chartier; le chef d' origine suédoise et perigourdine,
y officie du haut de ses 23 ans et de sa formation chez Monsieur Passard.
Il fut l'ancien chef du restaurant Racines à Paris




La star chez Saturne ...C'est le vin !
Ewen Lemoigne, sommelier
(transfuge du restaurant Racines-passage des panoramas).
exhibe fièrement sa cave à la verticale, impressionnante
qui déroule ses 400 références de vins exclusivement naturels
de l'entrée du restaurant à la cuisine ouverte.
Ils sont egalement à la vente, car cela fonctionne aussi comme chez un caviste.

Le verre de vin vous coutera 5 euros.
La carte des vins n'est jamais arrivée sur la table,
alors je ne peux pas vous en parler !


Ce jour là , nous avons découvert "Le canon", vin de table, 100% Syrah
Sarl "La grande Colline" produit par un japonais Hirotake Ooka
établit en France, depuis 1997 près de Cornas.
Ce vin est très aromatique, avec un parfum de violette, de framboise,
et des tannins qui ne s'imposent pas au palais.

Une belle découverte!





L'accueil et le service sont décontractés, juste chaleureux
mais avec des manquements.
Deux tranches de pain dans un joli sac en lin naturel
c'est excellent (Christophe Vasseur, du Pain et des Idées),
... mais c'est peu pour deux et un repas!
Pas de proposition de bouteilles d'eau, il faudra réclamer sa carafe
et elle n'est pas renouvelée!
Les deux premiers plats s'enchaineront vite,
mais le dessert se fera attendre, attendre... tout comme le café.




35 euros le Déjeuner-Menu

deux choix pour chaque plat et une assiette de fromage en supplément

Poireaux -crayons snackés avec un bouquet de crevettes
/ Encornet grillé, dip d'aubergine fumé et trio de tomates

Pintade de la Sarthe au sel et légumes d'automne
/ Cochon de lait rôti et haricots verts à l'échalote.




Verdict:
Cuisson des viandes parfaite, produits de grande qualité,
(la viande vient de chez Hugo Desnoyer)
Présentation minimaliste mais concise et colorée
qui met en valeur le produit dans sa simple expression.
Peu ou pas de jus, peu d'assaisonnement.
Cela manque un peu de générosité, de liant et de pep's.
Le brut et l'épure n'excusent pas tout.
Des imperfection comme la mâche "un peu cuite"
ou les haricots verts trop cuits.



Mauvais jour ou trop occupé à satisfaire les journalistes
et le célèbre pâtissier parisien dans la salle ?





Et les desserts me direz vous?

Digne d'un menu à 35 euros?



Sorbet de framboise et figue de Sollies fraiche, basilic en fleurs
(frais, mais simplissime et peu travaillé)

Tarte au chocolat et caroube
(ganache gouteuse, moelleuse, mais fond de tarte sec, difficile à couper.
Farine de caroube ?)


Le café bio (l'Arbre à café) sera servi avec une madeleine au Sucanat.
(excellente avec un gout de miel et de confiture de lait)
Malgré tous nos sourires, nous ne sommes pas parvenues à soutirer
la recette à la fin du service.





Conclusion:

35 euros + 5 euros(le vin) + 4 euros (le café) = 44 euros le déjeuner.

Il faut y retourner à distance du Eat Buzz pour le déguster
en dehors de sa période de rodage et de risettes journalistiques,
et surtout tester la carte qui me parait plus aboutie,
avec un rapport qualité-prix plus adapté.




Vidéo de Paris Première sur Saturne "la cave à manger" à voir et à revoir.
(pour vous faire une idée de l'endroit en live)


Un billet en anglais/ in english please!






Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

Foodie Froggy a dit…

J'ai eu 'honneur de partager ce repas avec Lili et je serai encore un peu plus sévère : pour moi, le buzz n'est pas mérité et le rapport qualité-prix du menu déjeuner ne vaut pas le détour. Servir des figues simplement découpées avec un sorbet de framboises dans un menu à 35 euros, cela m'est un peu resté sur l'estomac ! L'entrée était correct , la seule vraie bonne surprise était la pintade, merveilleusement cuite.Le cadre, en revanche, j'ai beaucoup aimé !! Pour un super rapport qualité/prix, courez à la "fourchette du printemps", bien meilleur mais plus "discret" !
Anne

LILIBOX a dit…

Merci Anne pour ce cri du cœur !
La qualité des produits ne fait pas tout et n'excuse pas la nonchalance du service ...

chrisos a dit…

Enfin un point de vue lucide!
Quid du niveau sonore?

Vous connaissez la meilleure? Pour la Semaine du Goût, le menu passe de 35 à 37 Euros!!!

berk

LILIBOX a dit…

merci Chrisos!
ce jour là , la salle était au 3/4 vide ...alors le niveau sonore était acceptable.
Je pense qu'ils se reposent un peu sur leurs lauriers recueillis chez Racines.
Dommage car il ne suffit pas de changer de lieu pour que tout soit acquis.

Laurent a dit…

C'est une véritable critique gastronomique et c'est bien utile... On n'ira pas forcément se jeter dessus...

LILIBOX a dit…

@ Laurent
il faut peut être laisser la vague médiatique passer et on verra comment cela vieillit !
Je dirai à retenter plus tard, au calme car les produits sont vraiment excellents.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...