25 novembre 2012

l'Albion, encore un { bon } bastion foodie à Paris


 « La Bretagne est une île de l'Océan qui autrefois se nommait Albion ».


Donc quoi de plus normal de nommer son restaurant Albion, quand un néo-zélandais Haydon Clout et un chef anglais Matt Ong, transfuges de Fish, la Boissonnerie (Paris 6eme) 
s'associent pour ouvrir un néo-bistrot aux allures franco-anglosaxone dans la capitale !

Dès l'enseigne, le ton est donné !
 Ici on mange, on se restaure mais on boit surtout, voire on achète et on repart 
avec des (bonnes) bouteilles choisies avec amour.





Dès l'entrée dans la belle salle en longueur, où le regard porte tout de suite sur la cuisine semi ouverte du fond, en aquarium, vous vous sentez bien. 
Le bois au sol, celui des casiers à vins et du mobilier, les colonnes, la décoration semi-indu avec des lampes d'architectes ici et là, quelques objets chinés avec soin, une superbe poubelle rouge pour accueillir l'excellente baguette sauront vous mettre à l'aise et à l'abri .





Pas de menu unique comme dans beaucoup d'endroits hype de la capitale, mais une carte courte qui colle aux saisons et au marché.
 Trois entrées, quatre plats, trois desserts et un fromage pour une addition moyenne autour de 41 euros sans les boissons.



Ce qui ne m’empêchera pas de prendre et de déguster avec un grand bonheur, 
cet élégant Champagne Legras & Haas, Blanc de Blancs avec de très fines colonnes de bulles, robe claire et 100 % Chardonnay grand cru.
 (10 euros la coupe)





Rien de mieux que d'attaquer un repas par des entrées vives, tranchantes, un rien nerveuses, qui aiguisent l'appétit et vous mettent en joie dès le départ !





Haricots Coco, Chorizo ibérique et Poulpe
C'est vif, relevé, coloré. On a envie d'y replonger sa fourchette pour le voyage soudain vers l'Espagne en plein mois de Novembre à Paris.








Foie gras poêlé, Langoustines en tempura, Choux de Bruxelles
L’association des saveurs est osée, mais cela fonctionne.
Les cuissons sont parfaites, c'est gourmand et réconfortant.








Tartare de veau, anchois, betterave et Provolone
sur un lit de tapenade noire.
Des airs d'Italie, exubérante et frivole dans ce plat goûteux, enlevé,
avec juste la douceur de la betterave pour nous remettre les pieds sur Terre.












Les plats se partagent à part égale entre la mer et la terre et évoquent pleinement les saveurs et les couleurs de l'automne.



Sanglier, chou rouge braisé, purée de panais et son jus
Une belle cuisson rosée, un jus généreux et agréable, une petite note sucrée par le chou rouge et du croquant grâce aux frites légères de panais.
Un vrai régal!









Boudin noir, St Jacques, Topinambours en purée
Une association terre - mer aussi belle à contempler qu'à dévorer.








Canard, purée de carottes à l'amande, échalotes grillées
Un beau magret à la peau croustillante et à la chair juste saisie servi avec une fine purée de carottes, à peine violentée par l'amertume de l'Amaretto 
et la finesse de l'échalote caramélisée.











La carte des desserts laisse un peu dubitatif et donne l'impression
 dans chaque intitulé de "chercher l'intrus" ...

Ils seront un peu exubérants dans la présentation et la multiplicité des saveurs, allant jusqu'au sucré-salé parfois "over-tasty" .




Crumble au chocolat, coing, Piment d'Espelette
En fait une tarte au chocolat, avec une texture ultra fondante
habillée de façon volage par une robe pourpre et accompagnée de coings moelleux, un peu trop sucré et de la violence trop soutenue du piment d'Espelette. Un poil racoleur peut être !








Gâteau aux noix et carottes, sorbet à la mandarine
Cela aurait pu être le bon dessert à l'English touch, si le décorum n'avait été aussi chargé et inutile, sans parler de la note salée de la purée d'olives noires. Dommage car le gâteau est servi tiède, pas trop sucré avec de beaux cerneaux de noix et un sorbet bien rafraîchissant acidulé.









Figues rôties, mascarpone, gelée de romarin
Là encore un dressage brouillon, too much qui gène la dégustation.
Les figues sont plantureuses et juteuses, la glace au mascarpone douce
au palais et la gelée au romarin est juste ce qu'il faut de folle pour rendre
 le plat intéressant et intriguant.




***




Avant de repartir, un bon point à l’accueil agréable avec un accent qui dépayse tout de suite,  au service efficace, patient, friendly mais pas trop.



80 rue du Faubourg Poissonnière Paris 10 ème.
Tel : 01 42 46 02 44



►Lire aussi le billet de MELOPAPILLES






Rendez-vous sur Hellocoton !

21 novembre 2012

Bûche Lenôtre 2012 By Wilmotte



Lenôtre met en vente et sur réservation, à partir du 7 décembre sa nouvelle Bûche de Noel 2012, en série limitée et  dessinée  grâce à une heureuse collaboration  entre l’architecte Jean Michel Wilmotte et le chef pâtissier Guy Kenzer.



J.M Wilmotte l'a imaginée et crée en adoptant les principes rigoureux de son métier et a voulu donner l'effet d'une bûche incandescente et gourmande qui ferait un effet spectaculaire et chaleureux sur votre table de fêtes.

Sous une coque perforée de chocolat noir se cache une bûche aux accents de fruits rouges éclairée par un rang de leds rouge étonnant, sur un socle scintillant.




 Sous la coque architecturale de chocolat noir se trouve donc une bûche cylindrique recouverte d'une pâte d'amande douce de couleur rouge. A la découpe, c'est tout d'abord une harmonie de couleurs qui flatte la pupilles puis à la dégustation, les papilles se promènent de textures fondantes à croquantes, grâce à la crème de chocolat noir intense, au confit de myrtille et cassis, au coeur de baba surmonté d'un insert de fruits rouges pour finir sur un socle croustillant.

J'ai eu la chance de la découvrir en avant première dans une mise en scène bluffante, accompagnée d'un vin de Maury sublime qui met parfaitement en exergue  le chocolat et l'acidité du cassis.






En pratique

Buche pour 8 à 10 personnes 
145 euros
sur commande dès le 7 décembre
mise en vente du 14 au 24 décembre




Credits photos: @LiLiBox-2012




Rendez-vous sur Hellocoton !

18 novembre 2012

La Savoureuse Sauce Express de Mercotte


Une sauce express proposée par Mercotte qui peut accompagner les poissons, les légumes ou le riz blanc. Elle a l'avantage de pouvoir se décliner à l'infini selon vos humeurs, vos envies et votre plat. J'ai choisi de la customiser avec des cornichons, de la ciboulette et un peu de poivre noir, mais on peut imaginer, du safran, du curry, de l'oseille, du gingembre finement râpé ... 
Elle est simplissime à faire et peut même être réchauffée avec une demi cuillère d'eau avec une remise en température jusqu'à ébullition.







La Recette pour la base :


1 grosse échalote
200 ml de vin blanc sec
200 ml de crème fraîche liquide (entière ou non)
1 cube bouillon de volaille bio


◄►


Émincer finement l’échalote, la mettre dans une casserole avec le vin blanc et le cube. Porter à ébullition et attendre l’évaporation complète du liquide.
Incorporer la crème fraîche et ajouter les épices ou les condiments de votre choix.Si vous la trouvez trop épaisse, rallonger avec une demie cuillerée d'eau.


Et maintenant à vous de jouer !








Rendez-vous sur Hellocoton !

13 novembre 2012

La Bigarrade de Yasuhiro Kanamaya (Paris)


Le restaurant la Bigarrade, a récemment changé de chef sans changer de nom, ni de décor, comme un doux passage de relais entre Christophe Pelé, l'ex-chef doublement étoilé et Yasuhiro Kanamaya, du Bristal qui vient de déposer ses tabliers et ses couteaux
 depuis quelques mois, au bout de cette calme rue Nollet du 17eme arrondissement de Paris.





La salle est toujours verdoyante  par son mobilier et très claire, 
simplement ornée  d'ampoules en forme de flammèches et d'un sol en bois foncé.
 Le service est discret et efficace, sans ostentation et les conseils
 du sommelier et directeur de salle toujours aussi avisés.








Le chef et ses deux seconds, eux aussi japonais, officient en cuisine ouverte, impeccable, silencieuse et parfaitement ordonnée où l'on perçoit très vite qu'en amont du service, un grand travail de mise en place se fait jour après jour, tous les matins, par une préparation minutieuse des légumes, des herbes aromatiques et des condiments.

Un air de perfection flotte dans la douceur du lieu.









Les déjeuners et les dîners se déclinent en "blind test", sans indication,
à la libre inspiration du chef et du marché, où se succèdent des assiettes minimalistes de dégustation, où seul votre appétit en fixera la limite.

L'esprit de la maison est toujours vivant !






On est toujours accueilli par l'excellent fougasse, moelleuse et
 tiède à plonger avec délectation dans une huile d'olive fruitée aux accents herbacés et une fin de dégustation sur une note piquante.





Puis le ballet des entrées se déroule religieusement sous vos papilles en fête, par un velouté de potiron, éclats de noisettes et huile de noisette, accompagné de son croustillant de polenta à peine sucrée, un guacamole d'avocat et  de menthe rafraîchissant.






Si comme moi vous n'aimez pas les moules, la troisième entrée pourra être une anguille parfaitement fumée, rehaussée par la tendre et douce
 rougeur de l'oignon mariné au vinaigre.






Ou bien, vous pourrez dévoiler à votre palais ébahi,  sous ce délicat et fondant  voile de  lard de Colonnata, une moule charnue au radis chinois.



Vous êtes fin prêts pour vous laisser bercer par les quatre plats à venir qui en un tour de passe-passe de maître vous feront voyager du jardin à la mer en posant un pied ou deux sur la terre.





Bulots, trio de betteraves telluriques, jus de pomme verte éclatante mis en exergue par la force prenante du raifort en crème.





Prenez le large en Mer du Japon, en passant à l'abordage de cette dorade grise, à la belle cuisson, tonifiée par du  jus de yuzu, des Tobiko croustillants ou oeufs de poissons volants, mouron des oiseaux et courgettes.






Le pied en terre ferme, vous apprécierez cette pintade  bien rôtie, champignons roses, crus et croquants, sur un étonnant jus de chrysanthèmes et  une pointe d'aigreur du caillé de brebis.








A moins que votre coeur ne vous réclame une canette à la purée de coings,  enrobée  avec amour dans un magnifique jus texturé de foies de pigeon, à en redemander juste encore un tout petit peu, pour faire prolonger le plaisir. 
(j'ai juste regretté que la canette ne soit pas assez cuite à mon goût )








Si votre esprit était parti loin, très loin, il sera ramené à la réalité par 
ces deux fromages affinés mis en beauté par ce condiment d'orange
venant faire office d’exhausteur naturel de goût.







N'escomptez pas vous enfuir maintenant, car les desserts vont se suivront 
et  vous faire passer, chahuter du chaud au froid, du croustillant au fondant, 
en passant du fruité au chocolaté, sans oublier l'acidulé.



Figues fraîches,gelée de vinaigre balsamique blanc, fleurs de fenouil sauvage, puis granité crissant d'ananas réglisse, crème brûlée à la reine des prés.



Crème de citron, gelée de pamplemousse dans un effet bi-couche soyeux.






Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin ....Glace à la menthe qui explose en bouche, fleurs de menthe et crumble et l'excellentissime fondant au chocolat, souple e brillant, porté aux nues par une crème au chocolat blanc et baies roses....orné de sa bougie pour mon anniversaire !


Ce délicat repas aura été décoré, magnifié, accompagné d'un champagne Michel brocard, Origine, puis d'un blanc d'Anjou, René Mosse, 2011 et enfin d'un Gevrey-Chambertin, Domaine Sarnin Berrux, 2010.








En pratique:

La Bigarrade

106 rue Nollet, Paris 17ème
Tel 0142 26 01 02

Dejeuner, 35 ou 55 euros + 50 euros  pour un accord mets-vins
Diner, 85 euros + 70 euros pour un accord mets-vins.

fermé le samedi midi, dimanche et lundi







Rendez-vous sur Hellocoton !

4 novembre 2012

Le Sergent Recruteur...avec bonheur !


Aujourd'hui je vous emmène déjeuner chez ....







41 rue de Saint Louis en L'isle, 75004 Paris,  
mais il faudra pour cela, prendre la direction de ma page FaceBook !





Tout y est dit, décrit et imagé ...allez hop on clique ICI :)
Mais comment cela vous n'êtes toujours pas abonné à ma page Facebook !!


Tel: 01 43 54 75 42
ouvert du mardi au samedi






Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...