8 février 2011

Bizan, le Japon gastronomique d'Issé


Il flotte sur Bizan, un parfum de Kaiseki comme dans les ruelles de Kyoto!

Bizan est l'un des restaurants gastronomiques du créateur de l'empire Issé,
Toshiro Kuroda, implanté au milieu de la nippone, rue Saint Anne, à Paris.


Il a pour vocation de faire du kaiseki, de la "cuisine à être ensemble"
qui respecte l'art d'agencement des saveurs, apparences, textures
et couleurs de chaque ingrédient.
Cette cuisine fraiche et de saison, dans une harmonie visuelle et de gout,
présentée dans de la vaisselle délicate et adaptée à chaque plat
évoque le monde animal et végétal qui nous entoure.
L'assaisonnement toujours délicat et maîtrisé contribue largement
à la grande qualité de ce savoir faire.






56 rue sainte Anne
75002 Paris
Tél: +33 (0) 1 42 96 67 76


Menu déjeuner : 38 euros
Menu diner : 65 euros




Bizan créé en 2004, a réouvert l'été 2010 après travaux.
Masahiro Adachi, maitre sushis,
qui servit au banquet d'intronisation de l'Empereur du Japon
est maintenant le maitre culinaire des lieux.

Il est assisté de Shigeji Kitayama, l'impeccable sommelier de saké et vins.

懐石



Passée la porte coulissante en verre, introduit votre tête au travers du Noren,
puis tiré à vous le claustrât en bois, vous voilà au Japon.
Le maitre officie dans la pièce du bas, dans un calme et une rigueur palpables.
Vous avez le choix de lui faire face au bar ou de monter vous attabler
dans la pièce tamisée et zen du haut, toute recouverte de bois clair,
sans aucune décoration superflue.
Notez au passage, les petits chemins de cailloux blancs
sur les cotés de la pièce, qui évoquent les jardins secs japonais.
Avant de partir, descendez au sous sol voir la mise en scène qui mène aux toilettes !
Il pourrait être un chemin de méditation ...





Mais place sans plus tarder à notre menu kaiseki du jour
(En kanji, kaiseki signifie une pierre sur son sein)


Futamono (蓋物)
Légère et délicate soupe citronnée de champignons shitaké, enoki et nameko.

Hassun (八寸)
Premier plat saisonnier avec une bouchée de foie gras fondant au yuzu,
un bulot, des tranches de magrets de canard et ciboule,
du potiron confit et une omelette sur sauce sucrée

Tome-wan (止椀)
Soupe miso aux clams


Thé filtré aux glaçons


Chirachi
Bol de riz légèrement vinaigré et nacré recouvert de poissons crus
saint jacques crue, œufs de saumon et prune salée,
décoré d'une feuille de shiso et lime.
Il est servi avec de la racine de wasabi fraiche à râper soi même
et du gingembre mariné maison au citron (un vrai bonheur)


Mizumono (水物)
Dessert excellent avec de la glace au thé Matcha,
onctueuse, pas trop laiteuse et peu sucrée avec des fraises fraiches
(pas la saison...) et un peu de crumble de biscuits.


A noter que pour le plat principal, vous avez le choix entre des nigiri sushis,
du chirachi ou de tekka don. (pour ce jour là).




懐石



Voilà votre voyage est terminé mais vous pouvez toujours refaire le monde
en finissant de vider petit à petit votre théière en fonte,
remplie de thé genmatcha au gout de blé grillé.
Personne ne viendra vous déranger.

La délicatesse et la politesse japonaise !




Merci à Laurent de m'avoir accompagnée dans ce voyage
en dehors du temps avec autant de plaisir et de curiosité.



►Les petits plus :
Pour voir une vidée du maitre sushis, c'est sur sofoodsogood
Pour voir des photos du menu du soir, c'est sur ennichi
Pour découvrir l'univers d'Issé, c'est ici
Allez faire un tour dans la même rue :
-chez Olivier Roellinger et sa merveilleuse épicerie.
- chez Kmart, l'épicerie et supermarché japonais et coréen
pour faire le plein de mochi, daifuku, dorayaki, matcha, soupe miso...



Note du 20 Aout 2011
J'ai testé deux fois de plus ce restaurant depuis le mois de Février
et je n'ai jamais été déçue.
Il y a une vraie régularité dans la qualité et la présentation des produits.
Il persiste toujours autant de savoir faire et d'amabilité dans ce lieu.

Le seul bémol est qu'il faudrait un peu plus varier les plats pour ceux et celles
qui ne peuvent plus aller ailleurs que chez Bizan pour déguster
de l'excellente cuisine japonaise ?








Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

Isabelle a dit…

La prochaine fois que je suis à Paname, je tâcherai de me rappeler le nom de ce merveilleux restaurant.
Merci pour ce partage...j'aurais quand même bien voulu goûter à toutes ces merveilles!

Laurent a dit…

C'est du grand art ! Textes et photos, il n'y avait pas d'amical duel mais vous me passez devant, félicitations, Lili ! Nous avons en tout cas été tous les deux ravis, il me tarde d'y retourner...

LILIBOX a dit…

@isabelle
Cela vaut vraiment le coup!

@ laurent
Coiffé au poteau, mon cher!
Mais quand tu montreras vraiment ce que tu sais faire, je serai loin derrière....
On devrait essayer Sola, bon article dans l'Express Styles!

Dominique a dit…

Encore une belle adresse à découvrir. Merci pour tous les liens... on prolonge le bon moment à te lire. J'adore la petite râpe en bois (pour le raifort, je suppose?). Il faut que je re-programme une petite virée à Paris!

LILIBOX a dit…

@ Dominique
Rape à racine de wasabi fraiche!
Un pur bonheur pour les yeux, l'odorat et les papilles.

Kenza a dit…

Alors si tu me prends par les sentiments... Aux saveurs d'Orient, je ne résiste pas!
Merci pour ce délicieux repas que je viens de déguster des yeux avec toi...

Laurent a dit…

Sola ? Je viens de voir les photos de la salle en cave... Quelle merveille !!! C'est quand tu veux !

Mais une question me taraude : on n'est pas trop rouillés pour s'y attabler ? Le sol m'a l'air très bas...

Le Boudoir Gourmand a dit…

Ça fait un bout de temps que je veux essayer Bizan, j'y pense à chaque fois que je passe chez Issé, et puis j'oublie... Mais là après avoir lu ton billet et vu tes photos il faut vraiiiiment que je teste !! Mélody

Aizen a dit…

C'est vrai que le kaiseki ryôri est ce qu'il y a de sophistiqué dans l'art culinaire japonais, tant dans la présentation que pour la créativité, et le goût. Tu as très bien expliqué le concept et tes photos illustrent merveilleusement l'assortiment de saison. ^^

LILIBOX a dit…

@ Aizen
merci!
A part les fraises qui ne pas de saison...mais leur couleur rouge vif sur le vert tendre du matcha est un vrai délice pour les yeux!

Foodie Froggy a dit…

Ah non, Sola c'est avec moi.Non,mais !!

LILIBOX a dit…

oh là! les copains de fourchette, pas de jaloux !
On ira tous les trois ensemble !
Voire 4, s' il y a un autre volontaire pour un déjeuner chez Sola avec 4 appareils photos entre les tasses à thé...
Quand ?
Envoyez un mail!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...