23 mai 2011

Tumult ... le "Piège" à bulles !


Tumulte
: {def} trouble que les passions excitent dans l'âme.


TUMULT :{def} nouvelle boisson urbaine, chic, pétillante avec du caractère
aux vrais fruits ou malté, fermentée sans alcool, sans conservateur,
sans colorant, sans sucre ajouté, 60 Kcal pour 250 ml
bouteille en verre à décapsuler, étiquette joyeuse,
3.50 euros par pack de 4,
vendue dans les Monop' de Paris et la Grande épicerie.






Mais alors pourquoi cette photo du Chef , Jean François Piège,
fraichement (de nouveau) doublement étoilé,
(ultra) médiatisé depuis Top Chef, pour illustrer
ce petit jeu de mot et la présentation de ce nouveau produit ?


Parce que c'est lui qui a été choisi pour mettre en application,
l'accord mets-... Tumult !


L'exercice me semblait difficile pour une cuisine de restaurant gastronomique.
Allait il vraiment intégrer le produit ou simplement l'accompagner ?

J''étais très curieuse de le voir à l’œuvre !






Et me voilà prise de tumulte entre le chant des sirènes de ces deux hommes ,
qu'une seule et même bouteille de "soft drink" sépare à priori et finalement réunit,
le temps d'un déjeuner éphémère de presse et de blogueurs.

(à gauche, l'apparente bonhomie du chef JF Piège et son authenticité.
(à droite, l'aisance et le sourire du DG de la filiale de la compagnie Coca,
responsable de la mise sur le marché français du produit déjà cité )









Ne boudons pas notre plaisir, et entrons dans l'univers de ce restaurant
à l'ambiance de club "gustavo-fiftie-tati-esque" crée par la décoratrice India Mahdavi,
où s’entremêlent profonds sofas aux ondulations vert tendre, coussins de léopards,
tables sur pied en bois brut, moelleuse moquette graphique et plafond intimiste,
dans une lumière zénithale, filtrée par une mini-verrière.



Il y a de l'humour qui se cache derrière ce décor, à celui qui sait regarder et reconnaitre
la décontraction des abat-jours de travers, l’énorme nœud de "pap" des serveurs,
en gilets de maille ou l'allure décalée des appliques en trombones déjantés.





Le maitre des lieux nous reçoit comme (s'il était) chez lui, dans sa propre salle à manger
et tout de suite, on se sent privilégié d’être là, à discuter avec lui de cuisine,
de tours de mains et de l'air du temps dans une proximité chaleureuse et directe.



De la salle aux 18 couverts exactement, se dévoile derrière un claustrât à losanges,
la cuisine ouverte, impeccable, calme, ordonnée où les excellents produits sont
en cours d'assemblage, sagement placés à l'équerre.

Il y règne une ambiance de concentration palpable et de chemin tracé.





Ne tardons plus, le pain croustillant à la bonne odeur de levain est sur la table,
le magnifique couteau à beurre salé aussi; la fête (tumultueuse) des papilles peut commencer !





Grignotages ... et Tumult Fruité
(accord floral, saveur de pèche blanche et de pomme,
note de caramel, assez proche du kombucha, bulles fines
)






Assiette sur pied en fleur géante pour accueillir plusieurs bouchées.

un cromesqui à la brandade de morue
(explosion de notes marines en bouche)
un anchois amariné pointé d'un piquillo (look un peu kitsch, mais beaucoup de gout)
jambon beurre cornichon "portatif" (une saveur canaille pour un aspect très moderne)
une mini mini-pizza soufflée sur parmesan (signature du chef à la brasserie)
un crémeux fromager, cacahuète et anis (visuel mais l'anis l'emporte trop)








Opus numéro 2... l'entrée (copieuse et graphique)

Asperges blanches, (divinement cuites) comté (laqué), sabayon de citron confit
(la pointe d'acidité ultime) et pâte de truffe,
comme un clin d’œil au fondant traditionnel des millefeuilles
et en parfait accord avec le gout malté de Tumult, très proche de celui de la bière
(son visuel est d’ailleurs presque confondant, trop peut-être mais c'est mon préféré)








l'apogée ...le Plat et mes papilles sont dans le tumulte, le vrai.

c'est l'affolement des sens, la chair du homard bleu qui excite l’œil par son rouge vif,
le fondant du foie gras poché, caché sous un étonnant croustillant de coraux de morilles,
se mêle au bouillon corsé de parmesan, versé au service, simplement rafraichit
par des graines de coriandre germées éclatantes et des fleurs corsées de ciboulette.

Je ne suis plus là, mais loin, très loin dans les fonds marins !

et ... je ne bois plus rien !






la perfection, la précision... un juste accord de textures, de saveurs
et une composition visuelle onirique excitante.


juste regarder, sentir, gouter et apprécier ... se souvenir ...







Mon récit de table va brutalement s’arrêter là,
car comme Cendrillon, au 14 coups de 2.pm, je m'enfuis ...
Je dois difficilement m'extirper de la douce torpeur qui m'envahit
pour rejoindre le monde, le vrai ... et sortir de cette douce bulle de plaisirs gustatifs.
(sans oublier ... d'oublier mon soulier de vair ... avec élégance)



La suite du récit revient à Laurent, mon fidèle "food friend"
et reporter à l’âme photographique si tendre et particulière.








Fromages
affinés chez Xavier (à Toulouse) -pâte de coings (recette de maman Piège)
servis sur un épais et impressionnant billot de bois.

Petit caillé (maison), fraises et basilic.

(là encore le malté aurait fait son effet)







Conclusion .... Les Desserts

Généreux, rassurant, ludique, nostalgique mais toujours réinterprété ... comme approprié.


Crème aux œufs Bergamote
Cerise noires cuites en clafoutis, noyau pistache (qui switche le mieux avec la Maltée)
Blanc Manger au cœur de crème anglaise à la vanille
Madeleines lustrées au miel de citron vert, servies tièdes.


(à re-venir gouter en vrai, sans contrainte de Cendrillon...
à moins que vous ne fassiez exceptionnellement salon de thé !)





En Pratique

Restaurant Jean François Piège -Thoumieux
au premier étage, gastronomie
rez de chaussée -brasserie
79 rue Saint Dominique
75007 Paris
Tel: 01 47 05 79 79




TUMULT
Bientôt un site web avec des recettes de JF Piège,
un jeu concours et des astuces de dégustation.










Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

Dominique a dit…

Un sans faute... ton enthousiasme fait plaisir à voir! Quelle veine d'être parisienne!!!

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

un must-drink de l'été ?

LILIBOX a dit…

plutot un drink pour palais avisé car le fruité est proche du Kombucha et non sucré et le malté peut remplacer la bière pour ceux et celles qui ne préfèrent ou ne peuvent pas boire d'alcool (femmes enceintes par ex.).
Quant au déjeuner, c'est à refaire en client lambda pour comparer mais mon petit doigt me dit que cela est reproductible :)) à l'identique !
vous l'aurez compris la boisson présentée n'a fait qu'accompagner les plats vraiment et déjà servis sur la table de JF Piège au quotidien.

Laurent [aka Kitchen Chick] a dit…

Car Cendrillon était un peu pompète, je peux vous le confesser... Elle a d'ailleurs (re)perdu un soulier dans l'escalier moquetté mais abrupt, une habitude décidément... Je me demande bien d'ailleurs qui a ramassé ce soulier... Un Piège, vous croyez ? ;))

LILIBOX a dit…

pas pompette... mais qui a retenu le nom d e l'excellent champagne de l'apéritif ?

Elise a dit…

whaouuu!
le plat de homard, du grand Piège!!!

Bluffée qu'une telle boisson fasse un lancement à une telle table! mais apparemment accords convaincants!

Déjà eu le plaisir de tester cette belle table, alors maintenant reste à tester...TUMULT!

LILIBOX a dit…

d'après ce que j'ai compris, ils ont la même agence de presse ...mais je peux me tromper!

Sophie a dit…

Sublime ! Je ne pouvais pas en être à ce dej (dommage, il faudra une autre occasion pour se voir) mais je dois tester Tumult dans quelques jours...

Clemence a dit…

que de bons souvenirs !! Je t'envoie la photo dès que je les ai sorties de mon appareil (un peu débordée en ce moment...)

Gen a dit…

Oh dis donc ça donne vraiment envie ton reportage!

LILIBOX a dit…

@ sophie
à une prochaine fois avec plaisir.

@ Clemence
merci ++ ! C’était très sympa et amical.

@ Gen
vraiment bon!

melopapilles a dit…

Dommage qu'on ne soit pas allées à la même soirée / déjeuner de lancement, ça aurait été sympa de se rencontrer !
et je suis comme toi, je cherche le nom du champagne (probablement le même) qui était fabuleux, une voisine de table m'a dit quelque chose comme "aggrapa", après lui avoir fait répéter trois fois j'ai abandonné, mais ce n'est sûrement pas ça, La grappa n'a rien à voir… si tu trouves, je suis preneuse !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...